Flash Design
Création de sites internet et web développement.
Rue du Lazier 31,
1974 Arbaz
078 339 39 56
flashdesign.ch@gmail.com

Créer une entreprise en Suisse

Créer une entreprise en Suisse nécessite une grande organisation. Pour ne rater aucune étape et donner toutes les chances à votre entreprise de connaître un bon développement, voici les informations essentielles à connaître avant de vous lancer. Choix de la forme juridique, business plan, analyse de marché, fiscalité, assurances, démarches administratives: pour ouvrir les portes du succès, voici ce qu’il faut savoir !

Pourquoi créer une entreprise en Suisse ?

 

Il existe de nombreuses bonnes raisons de créer une entreprise en Suisse. Cependant, ce qui attire les entrepreneurs en premier lieu, c’est la stabilité économique du pays. En effet, grâce à la solidité de son marché du travail et à son faible taux de chômage, la Suisse a un PIB élevé par rapport à ses pays voisins.

 

D’ailleurs, si la Suisse attire tant, c’est aussi grâce à sa position géographique. Situé au cœur de l’Europe, le pays se distingue par son degré d’ouverture aux marchés étrangers et, par conséquent, à ses opportunités commerciales.

 

Côté fiscalité, les avantages sont également considérables. En Suisse, les impôts sont prélevés aux niveaux fédéral, cantonal et communal. De plus, certaines entreprises peuvent bénéficier d’une exonération fiscale partielle ou totale sur l’impôt direct cantonal et communal, pour une durée maximale de 10 ans.

 

La Suisse offre des conditions optimales pour développer de nouvelles technologies. Selon un classement international publié par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle, la Suisse est le pays le plus innovant au monde pour la onzième année consécutive.

 

La main-d’œuvre qualifiée de la Suisse attire également les entrepreneurs. De plus, bien que le niveau des salaires semble assez élevé, il est essentiel de noter que les coûts de main-d’œuvre sont nettement inférieurs aux coûts dans les espaces économiques concurrentiels. La raison? Les coûts indirects de la main-d’œuvre et les coûts de l’assurance sociale sont particulièrement faibles.

 

De nombreux organismes accompagnent et soutiennent les créateurs d’entreprises dans le lancement de leurs activités. Le pays offre donc un atout considérable pour créer son entreprise sereinement !

Vous vous y perdez dans Google My Business?

Réservez une consultation en ligne gratuite pour que nous vous accompagnions sur cette étape clé de votre entreprise

Qui peut créer une entreprise en Suisse ?

Toutes les personnes de plus de 18 ans peuvent créer une entreprise en Suisse. Si vous n’êtes pas ressortissant suisse, vous pouvez créer une entreprise si vous avez le droit de résider et de travailler en Suisse.

 

Si vous souhaitez ouvrir une SA ou une Sàrl en Suisse et résidez à l’étranger, au moins un administrateur habilité à signer doit être domicilié en Suisse. Un administrateur local peut remplir cette obligation.

Les principales formes juridiques en Suisse

Pour créer votre société, vous devrez choisir entre plusieurs formes juridiques. Chacune d’elles est adaptée à un type de projet particulier et présente des avantages et des inconvénients. Examinons chacune des structures juridiques qui s’offrent à vous.

La Société à responsabilité limitée (Sàrl)

La Société Anonyme peut être créée par une ou plusieurs personnes physiques ou morales. C’est la forme juridique la plus appréciée en Suisse.

 

Les avantages de la SA :

 

  1. Elle n’exige pas de responsabilité personnelle : comme pour la Sàrl, les actionnaires ne sont responsables que de leur part du capital ;
  2. Grâce à la SA, l’anonymat des actionnaires est préservé ;
  3. Le transfert des actions est libre. Il n’existe aucune restriction liée à la transférabilité légale ou statutaire pour la SA.

 

 

Les conditions pour créer une SA :

 

Pour créer une SA, plusieurs conditions sont requises : premièrement, il est indispensable de noter qu’un capital de CHF 100’000.- est nécessaire pour créer cette forme juridique. Aussi, la valeur minimale d’une action est de CHF 0.01.

De plus, pour créer une SA, il faut également qu’au moins un administrateur réside en Suisse. Enfin, dans le cadre de la création d’une SA, la raison sociale doit être clairement distinguée de toute autre raison sociale en Suisse.

La Société Anonyme (SA) :

La Sàrl est une forme juridique prévalente en Suisse. Ainsi, si vous envisagez d’ouvrir une entreprise familiale ou une PME, la Sàrl peut vous convenir dans votre projet et vous offre de nombreux avantages.

Les avantages de la Sàrl :

  1. La Sàrl n’impose pas de responsabilité personnelle pour les dettes : la responsabilité n’est garantie que par les actifs et le capital social ou les actions de la société ;
  2. Un capital social faible: créer une Sàrl nécessite un capital d’investissement initial relativement faible de CHF 20’000.- ;
  3. Lors de la création d’une Sàrl, vous pouvez librement choisir le nom de l’entreprise, contrairement à une entreprise individuelle qui vous oblige à mentionner votre nom.

Les conditions pour la création d’une Sàrl :

La création d’une Sàrl nécessite un capital de CHF 20’000.-. Notez également que la valeur minimale d’une action est de CHF 100.-. De plus, pour créer ce type de forme juridique, il faut qu’au moins un administrateur réside en Suisse. Enfin, le nom de l’entreprise que vous créez doit pouvoir être distingué de tout autre nom d’entreprise en Suisse. Vous pouvez vérifier la disponibilité du nom sur Zefix. Le choix de cette dénomination sociale est libre, mais vous devez ajouter l’indication de la forme juridique, ici Sàrl.

L'entreprise individuelle :

L’entreprise individuelle est la forme juridique la plus répandue en Suisse. Elle est recommandée lorsqu’une seule personne physique exerce une activité commerciale. Les professions libérales, artisans, consultants, architectes, médecins et commerçants utilisent souvent cette forme juridique, puisqu’ils exercent seuls leur activité.

Les avantages de l’entreprise individuelle :

  1. La création d’une entreprise individuelle nécessite peu de formalités. Seule l’inscription au registre du commerce est nécessaire lorsque la société est exploitée sous forme commerciale, et que le revenu annuel dépasse CHF 100’000.- ;
  2. Pour créer une entreprise individuelle, aucun capital minimum n’est requis, contrairement à la SA et la Sàrl ;
  3. Les entreprises individuelles ne doivent pas faire face à la double imposition contrairement à la SA et la Sàrl.

 

Les conditions pour la création d’une entreprise individuelle :

Pour créer une entreprise individuelle, vous n’êtes pas entièrement libre de choisir votre raison sociale. En effet, vous êtes tenu de mentionner votre nom de famille.

De plus, pour créer cette forme juridique, vous devez faire reconnaître votre statut d’indépendant par une caisse AVS et être en possession d’une autorisation de travail.

La procédure de création d'une entreprise en Suisse

Pour démarrer votre entreprise en Suisse, plusieurs étapes sont nécessaires :

 

  1. Trouver un nom d’entreprise: Si vous avez un seul accessoire, votre nom doit figurer dans le nom de votre entreprise. Si vous avez une SA ou une Sàrl, vous êtes libre de choisir le nom de votre entreprise. Lorsque vous l’avez trouvé, vérifiez que le nom choisi n’est pas déjà exploité, et enregistrez votre nom de domaine pour créer un site internet qui portera votre marque ;
  2. Choisissez la forme juridique: ce choix dépendra de votre capital initial, de l’anonymat dont vous souhaitez bénéficier, du niveau de responsabilité que vous souhaitez assumer, mais aussi de la notoriété que vous souhaitez donner à votre entreprise ;
  3. Choisissez le canton où sera situé le siège social de votre entreprise : vérifiez ici la fiscalité en vigueur dans le canton que vous visez. Mais faites également attention à sa situation géographique, sa proximité avec vos fournisseurs, vos clients, et son intérêt commercial ;
  4. Ouvrir un compte de consignation: si vous lancez une Sàrl ou SA, vous devrez ouvrir un compte sur lequel vous déposerez le capital nécessaire à la création de votre société. Il s’agit d’un compte transitoire : les fonds qu’il contient seront débloqués et transférés sur le compte courant de l’entreprise dès votre inscription au registre du commerce ;
  5. Préparer les actes constitutifs: pour créer une Sàrl ou une SA, vous devez rédiger vos actes constitutifs et statuts, qui doivent contenir de nombreuses informations (forme juridique, raison sociale, siège social, montant du capital social ou du capital, but, associés, actionnaires, droits de signature, pouvoirs, conditions de tenue des assemblées générales, nomination des administrateurs, nomination du réviseur, etc.). Pour vous assurer que ces documents contiennent toutes les informations essentielles, vous pouvez déléguer leur création à des sociétés dédiées, comme NewCo: la société rédige pour vous les documents juridiques dont vous avez besoin en seulement 24 heures. Cela fait gagner un temps précieux ;
  6. Inscrire la société au Registre du Commerce: cette étape est obligatoire si vous souhaitez constituer une Société à responsabilité limitée (Sàrl) ou une Société Anonyme (SA).

Les coûts de création d’une entreprise en Suisse

Il y a plusieurs coûts à prendre en compte lors de la création de votre entreprise. Ces coûts dépendent fortement de la forme juridique et des services associés.

Si vous souhaitez créer une Société à responsabilité limitée (Sàrl) ou une Société Anonyme (SA), la création par une société telle que NewCo s’élèvera à CHF 490.- et comprend les conseils juridiques et la notarisation. De plus, vous devrez également inclure les frais d’inscription au registre du commerce, soit environ CHF 600.-, ainsi que les frais bancaires, qui seront d’environ CHF 250.-.

Si vous souhaitez créer une entreprise individuelle, NewCo peut vous accompagner avec ses services dès CHF 190.-. Les émoluments du registre du commerce s’élèveront à environ CHF 150.-.

Le délai pour créer une entreprise en Suisse

La création d’entreprise prend au total 2 à 3 semaines. Pour gagner du temps, vous pouvez choisir de déléguer la préparation des documents constitutifs et des statuts à une société dédiée : grâce à NewCo, la préparation de ces documents prend au maximum 24 heures. Les notaires partenaires transmettent ensuite les documents au Registre du Commerce sous 48h : de quoi gagner un temps précieux pour monter votre entreprise rapidement et efficacement.

L’ouverture du compte de consignation auprès d’une banque et la transmission de l’attestation prend environ une semaine si le versement du capital est effectué immédiatement.

L’inscription au registre du commerce prend environ 1 à 2 semaines, selon le canton pour lequel vous postulez.

Les choses à savoir avant de créer une entreprise

Les documents officiels ne sont pas les seuls à vous accompagner dans la création de votre entreprise. Pour prendre les meilleures décisions et garder votre entreprise vers la croissance dont vous rêvez; plusieurs documents doivent également être produits : le business plan et l’étude de marché.

 

L’analyse de marché est le travail de collecte et d’analyse des informations essentielles pour votre entreprise. Il vous aide à comprendre les besoins de votre marché afin de pouvoir y répondre avec précision. Grâce à ce document crucial, vous réduisez le risque d’échec et offrez un produit ou un service utile qui répond aux besoins réels d’un client.

Par ailleurs, l’analyse permet également de rassurer les partenaires financiers en prouvant que votre projet répond à un réel besoin et que votre activité a toutes les chances d’être pérenne.

 

L’analyse de marché rassemble des informations telles que :

  • L’historique du marché, ses évolutions ;
  • Les acteurs qui forment le territoire concurrentiel, leurs forces et leurs faiblesses ;
  • Informations sur la cible : comportement d’achat, habitudes et motivations ;
  • Informations sur le fournisseur ;
  • La réglementation.

 

Le business plan est également un document essentiel lors de la création de votre entreprise. Il vous aide à comprendre si votre projet peut être rentable en combinant plusieurs informations :

  • Le domaine d’activité ;
  • Marchés et clients ;
  • La stratégie marketing ;
  • Les caractéristiques de votre produit ou service ;
  • Concurrents directs et indirects ;
  • Objectifs d’affaires ;
  • Prix, coûts de fabrication ;
  • Canaux de distribution ;
  • Contrôles des normes ;
  • Les dépenses, telles que les ressources humaines, l’équipement, le loyer, etc.

Grâce à ces informations cruciales, vous établirez des prévisions financières sur 3 ou 5 ans. C’est ce qui vous facilitera la recherche d’investisseurs, grâce à un projet viable et prometteur.

Les choses à savoir après la création d'entreprise en Suisse

Lors de la création de votre entreprise, vous devez accomplir des formalités administratives qui protègent vos travailleurs. Vous devez vous inscrire auprès d’une caisse AVS et auprès d’une caisse de pension (LPP).

 

Vous devrez également souscrire une assurance accident. Tous les salariés en Suisse doivent être assurés contre les accidents du travail et les maladies professionnelles. Et pour vous assurer que votre entreprise est bien couverte, vous devriez également envisager une assurance perte de gain maladie.

Enfin, vous devrez assujettir votre entreprise à la TVA. A noter que l’inscription d’une entreprise à la TVA n’est obligatoire qu’à partir d’un chiffre d’affaires annuel de CHF 100’000.-.

Résumé

Lors de la création d’une entreprise, il y a de nombreuses étapes à suivre. Création de votre analyse de marché, de votre business plan, mise en place de votre stratégie commerciale et marketing, choix du nom de votre entreprise, design de votre site internet, de vos réseaux sociaux : les points sur lesquels vous vous attardez sont nombreux. Cependant, pour vous concentrer uniquement sur votre stratégie et donner toutes les chances à votre entreprise de se développer, confiez les démarches administratives à des entreprises dédiées.

Check List

  1. Trouver un nom d’entreprise
  2. Choisir la forme juridique
  3. Choisir le canton du siège social
  4. Nommer les administrateurs
  5. Ouvrir un compte bancaire
  6. Inscrire l’entreprise au registre du commerce
  7. Inscrire l’entreprise aux assurances obligatoires
  8. Inscrire l’entreprise à la TVA

Pour toutes ces questions relatives à la création de votre entreprise, vous pouvez demander conseil et assistance à NewCo. Ce service en ligne a déjà accompagné des milliers d’entrepreneurs en Suisse ! Pourquoi pas vous ?